Une UIMM plus forte au service d’un pays plus industriel

Par Philippe DARMAYAN, Président de l’UIMM

DhKaubnW4AACJJX

Le service aux adhérents

Pour remplir ses missions – informer, conseiller, représenter-, dans ses domaines d’action que sont le droit social, l’emploi et la formation, l’UIMM doit encore améliorer le fonctionnement de sa gouvernance et s’appuyer sur ces deux principales forces : la proximité et la compétence. La proximité, c’est un réseau unique dans le monde patronal de 70 chambres syndicales territoriales qui fournissent tous les jours un service de proximité à leurs adhérents aux quatre coins du territoire. C’est aussi un réseau de formation qui aide les entreprises que nous représentons à former ou à trouver des salariés qualifiés. La compétence, c’est pouvoir proposer à nos adhérents des réponses pertinentes et adaptées à des questions complexes et une sécurité indispensable au bon fonctionnement des entreprises.

Le social au service de la compétitivité de l’industrie

Performance, innovation et internationalisation sont les trois conditions du succès des entreprises que nous représentons. Dans ces domaines, le social est devenu un frein alors qu’il devrait être un atout.
Nous devons réformer le droit social pour restaurer la compétitivité de notre industrie et l’UIMM doit être force de proposition.
Nous devons faire évoluer un marché du travail beaucoup trop rigide, réformer un dialogue social sédimenté et corseté par de trop nombreuses obligations, refondre un financement de la protection sociale qui pèse beaucoup trop sur le travail.
Il nous faut également poursuivre et mener à bien le chantier de l’évolution du dispositif conventionnel avec comme leitmotiv : simplification, souplesse, et sécurisation.
L’UIMM, parce qu’elle représente la moitié des trois millions d’emplois industriels, a un rôle majeur à jouer. Le défi du redressement industriel est immense mais le relever est la raison de mon engagement : faire avec notre réseau pour l’industrie française ce que chaque chef d’entreprise fait pour son entreprise, la hisser par l’innovation, la volonté et la persévérance au tout premier rang des pays industriels dans le monde.

L’UIMM s’appuie sur un réseau de proximité très structuré de 70 chambres syndicales territoriales qui fait sa force pour répondre au mieux aux besoins des entreprises. Ce réseau territorial est complété par l’expertise économique de 12 fédérations professionnelles.

En tant que « laboratoire social », l’UIMM relaie auprès des pouvoirs publics les intérêts des entreprises industrielles qu’elle représente.

L’UIMM conseille les entreprises en Champagne-Ardenne

Grâce à son expertise en matière juridique et sociale et à son réseau, l’UIMM conseille les entreprises dans l’application des textes et accords relevant du droit social. Elle conduit les négociations collectives avec les organisations syndicales représentatives de la branche et met son expertise au service de l’élaboration des textes législatifs et réglementaires.

En parallèle, l’UIMM pilote un réseau au service de l’enjeu des compétences. Premier réseau privé de formation industrielle en France, le pôle formation des industries technologiques propose aux entreprises industrielles un accompagnement spécifique en matière de formation et de gestion des compétences.